La « Liste Mania » : une manie partagée par de nombreux HPI

La « Liste Mania » : une manie partagée par de nombreux HPI

Liste de courses, liste vacances, liste de livres à lire, liste de films à voir, liste des expos à faire, liste des choses à accomplir dans la journée, la semaine, le mois, l’année , la vie…
Pourquoi de nombreux HPI listent tout ce qui peut être listé ?
Au fur et à mesure des séances de coaching avec les adultes HPI, les anecdotes tournant autour des listes sont légion.
Sous forme de bullet journal, dans un cahier ou un agenda, qu’importe le support pourvu que tout soit noté, listé puis coché, barré, terminé.
Cette « liste mania » répond à plusieurs besoins et a de nombreux bienfaits sur les cerveaux en ébullition des atypiques.
Bien sûr, il n’y a pas que les HPI qui font des listes mais le but n’est pas le même chez eux et c’est ce qui en fait une particularité.

 

Pour la plupart des gens, la liste permet de ne rien oublier. Pour les courses ou pour les vacances par exemple, la liste est un pense-bête, un outil de mémorisation, qui permet de se souvenir et de valider que tout ce qui est noté est bien présent dans le panier ou la valise.
Pour les personnes HPI la liste a d’autres vertus, dont beaucoup m’ont été rapportées en séance.

Vertu n°1 : la liste permet de « vider » son cerveau et de le reposer.
Elle agit comme un déversoir du trop plein d’idées qui tournent en permanence dans la tête des personnes qui les créent. Comme un disque dur externe, elle est une seconde mémoire que l’on peut remplir à l’infini.

Vertu n°2 : la liste est rassurante.
Ce qui est écrit n’est pas perdu. Il est possible d’y revenir et de la compléter. Elle a une existence tangible et on la voit. Presque comme un doudou pour un jeune enfant, les listes sont toujours à portée de main, dans une poche ou un sac pour pouvoir être utilisées à n’importe quel moment. La perte d’une liste peut être vécue comme un drame.

Vertu n°3 : la liste est challengeante.
Rayer ce qui a été vu, lu ou fait est une réelle satisfaction et peut être un objectif en soi.

 

Beaucoup de mes clients font des listes et valident tous les vertus n°1 et n°2. Ils éprouvent tous un réel soulagement de pouvoir écrire toutes les idées qui se bousculent dans leur tête et ont cette sensation apaisante de les poser sur le papier. Car le support de cette « liste mania » est presque toujours le papier quel que soit l’âge de la personne. Souvent sur un carnet dédié, où toutes les listes ont leur place et peuvent être consultées et complétées facilement.
Quelques clients éprouvent un réel plaisir à cocher ou rayer les lignes de leurs listes. Ainsi une de mes clientes prépare la liste des activités qu’elle compte faire les week end où elle rend visite à sa mère, HPI comme elle. Tout ce qui est écrit doit être fait au risque d’en ressentir une grande frustration voire un sentiment d’échec. C’est alors un véritable challenge que de tout accomplir et une forte satisfaction d’y parvenir.

 

Les listes donc, vues du côté haut potentiel, sont un exutoire du cerveau. Elles sont bien plus qu’utiles, elles permettent de poser des mots, des idées, des tâches, des objets et de libérer la machine à penser. Elles soulagent leurs créateurs, jusqu’à l’arrivée de la prochaine pensée, qui ne tarde jamais à arriver et qui prend la place disponible avant de finir, elle aussi, sur le papier.

1 commentaire

  • Milliet anne

    Bonjour isabelle, Je vous ai découvert dans une rediffusion de l’émission « vous êtes formidable » ce qui m’a encouragée à visiter votre site… Et je rigole toute seule en lisant votre article sur la « liste mania » tellement bénéfique pour reposer un cerveau… mais je n’avais pas conscience qu’elle était si utilisée dans ce sens 😊 Belle semaine Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back To Top